Équipe
  • photo de zoe.charton@hotmail.com

    Zoé CHARTON

    zoe.charton@hotmail.com

Référents
Les référents de ce projet n'ont pas encore été renseignés.

Kalkéia, c’est une nouvelle marque inspirée du concept du slow design. Elle propose des collections d’objets décoratifs fabriqués par des créateurs et artisans locaux.

Le marché de la décoration se porte bien. En 2017 en France, il représentait environ 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le développement des émissions décoratives, le nombre croissant de déménagements et l’émergence du télétravail accroient l’intérêt des français pour le sujet. Cette croissance n’a pas laissé le marché de l’habillement indifférent, et ses acteurs lancent, les uns après les autres, leur collection d’aménagement d’intérieur. Face à ces multinationales, les créateurs méritent leur part du gâteau. Parfois isolés et bénéficiant de peu de visibilité, il leur est difficile de profiter justement de cette croissance. À travers Kalkéia, nous souhaitons créer un effet de groupement afin de nous affirmer dans le secteur de la décoration et de faire peser le slow design dans la balance du marché. Le slow living nous engage à prendre du recul sur notre mode de vie et notre consommation, à ralentir, à consacrer de la valeur à chaque instant, à chaque objet. À contre courant de la production de masse, le slow design nous invite à revenir au travail bien fait. À travers des matières nobles, il met en lumière le charme du fait main et revisite l’artisanat. Façonnés avec amour, ces objets au design minimaliste et fonctionnel présentent des lignes pures et des formes simples. Parfaitement imparfaites, les collections de slow design sont composées d’objets uniques ou produits en petites séries. Soutenant une philosophie durable, ils sont fabriqués à partir de matières naturelles comme le bois, la terre cuite, la pierre, le verre, le rotin, la laine, le cuir, le papier, le cuivre... Ces collections reposent également sur des valeurs éthiques et respectent les conditions dans lesquelles l’objet a été façonné : la santé des créateurs, une rémunération décente et le non travail des enfants. Pour la première collection de Kalkéia, les artisans recevront un petit cahier des charges qui leur indiquera la thématique et les couleurs dominantes désirées pour la fabrication des prototypes, qui assurera une harmonie visuelle entre les différentes pièces. À travers ce projet je souhaite donner de la visibilité aux acteurs locaux, et c’est pourquoi je veux laisser de la liberté à l’artisan-créateur pour affirmer et présenter sa patte personnelle. Le modèle économique de ce projet est l’achat-revente. Je souhaite, pour la première collection, organiser une soirée d’exposition des objets – type vernissage – pour ensuite ouvrir des préventes sur Ulule. Cela me permettra de tester l’idée et le marché sans prendre trop de risques financiers. Les commandes seront passées à l’artisan suite à la réception des pré-ventes et dans le respect de la capacité maximale de production qu’il m'aura indiquée. Le cœur de cible (clients acheteurs) sera les lyonnais urbains âgés de plus de 30 ans. Ils prennent soin de leur intérieur, et recherchent des pièces qu’ils ne retrouveront pas chez tout le monde. Ils sont sensibilisés à la consommation responsable et au concept de slow living. Ils aiment les petits objets qui racontent une histoire ou dont ils connaissent le passé. Pour cela, ils aiment chiner aux puces ou réaliser des pièces par eux-mêmes (DIY) quand cela ne leur demandent pas trop de travail ou de matériel. Adeptes du Made in France, ils ont conscience que les savoir-faire français sont reconnus mondialement et c’est pour cela qu’ils achètent local lorsqu’ils en ont l’occasion. J'ambitionne de pouvoir cibler un autre type de personna : les touristes qui recherchent des pièces françaises à ramener chez eux. Ils savent que la France est reconnue pour ses savoir-faire et son artisanat. Ils veulent ramener des objets authentiques façonnés par des « French Craftmen ». Ce projet répond au besoin d’offrir de la décoration authentique, durable et éthique, permettant ainsi aux consommateurs de découvrir les créateurs proches de chez eux. Ils pourront ainsi mettre un visage ou un nom sur un objet inédit. À travers Kalkéia, je souhaite : - Valoriser les savoir-faire - Donner de la visibilité aux acteurs locaux - Dynamiser le tissu économique local - Sensibiliser les consommateurs au « slow design » LE NOM DU PROJET KALKÉIA fait référence aux chalkéia (Χαλχεϊα), des fêtes célébrées à Athènes le dernier jour du mois d’octobre en l’honneur d’Hephaïstos et d’Athéné Ergané. Plus tard, seuls les artisans la célébrèrent en donnant en offrande des objets fabriqués de leurs mains. C’est pendant les Chalcéia que le peplos (tunique féminine de la Grèce Antique), destiné à être offert à la déesse l’été suivant, commençait à être tissé.

Réseaux sociaux:
Programme:

D2E

Ce projet vous intéresse ?

Vous avez les compétences qui pourraient aider à sa réalisation? L'envie d'y participer ?

Contacter l'équipe du projet

Voici d'autres projets qui devraient vous intéresser...